Ecole en Action(s)

thumb 152La plateforme BELUGA ouvre une rubrique “École en action” pour servir de forum de discussion et d’exposition de situations-terrain relevées dans les contextes réels des pays couverts, dans la perspective de conduire un dialogue co-constructif et une tribune d’échange d’expériences entre chef.fe.s d’établissement qui trouveront là l'occasion de faire entendre leurs voix et de partager leurs idées et les actions qu'ils entreprennent.
Une série de vidéos et de fils de discussions viendront enrichir cette rubrique au cours des trois mois à venir dans l’objectif de guider les directions à prendre appui sur le diagnostic de leur école, à l’instant T, pour identifier des objectifs prioritaires et les décliner ensuite en actions, en fonction des conditions et des réalités spécifiques de leur école.

 

Le fondement de cette rubrique porte sur l’initiative lancée par Apréli@, intitulée L’IDÉE (Laboratoire de l’Innovation pour une Direction d’École plus Efficace), en vue de permettre aux acteurs éducatifs, au premier rang desquels, les directeurs d’écoles, de découvrir de nouvelles formes de développement professionnel qui placent l’école et sa communauté au cœur des processus et développent des coopérations étroites entre toutes les parties prenantes au service de l’amélioration des conditions et résultats des apprentissages.

thumb 200

Forum de partage de réflexions et de pratiques IDÉE (Innover pour une Direction d’École plus Efficace)

Que vous soyez directeur/trice d’école, de collège, de groupe scolaire, ou proviseur.e de lycée, ou membre de l’équipe de direction, vous jouez un rôle-clé dans la mise en œuvre des réponses à la situation créée par la pandémie COVID 19. Vous-même et votre équipe êtes les mieux placé.e.s pour évaluer la nature et le niveau d’urgence des besoins de vos élèves et de vos collègues enseignant.e.s et les mesures à mettre en œuvre pour y répondre au mieux. Les échanges intenses et les partages de pratiques menés continument sur le groupe WhatsApp de l’initiative par les directeurs et directrices du Togo engagé.e.es dans L’IDÉE (Laboratoire de l’Innovation pour une Direction d’École plus Efficace) depuis fin mai, avant la reprise des classes et depuis cette dernière, leur ont permis de mesurer l’importance de définir un certain nombre de mesures prioritaires qu’elles/ils ont mis en œuvre dès la réouverture des écoles. Ce forum poursuit et ouvre largement ces partages aux directions d’établissements de la région, et, au-delà, de toute d’Afrique Sub-Saharienne, qui fait face aux mêmes défis. Nous sommes persuadé.e.s que l’imagination, la créativité, l’ingéniosité dont vous faites individuellement preuve en tant que 'capitaine du navire" pour relever ces défis sont de nature, non seulement à redémarrer, de façon judicieuse et efficace, mais même d’entreprendre l’invention d’une culture nouvelle de l’apprentissage, impliquant l’ensemble des acteurs/trices de l’école et mobilisant sa communauté autour de son projet éducatif.

A ce titre, vous pourrez tirer profit de la collection de cahiers Aprélia-PartaTESSA qui vous sont destinés et qui sont déclinés en parcours d’apprentissage et développement professionnel en ligne, accessibles à cette adresse, ainsi que de la boîte à outils pour personnes-ressources, qui facilite la mise en œuvre d’une culture collaborative de soutien et d’accompagnement au sein de votre école.

Ces RELs africaines abordent plusieurs des thématiques mises en lumière en cette période où il s’agit de réinterroger et repenser les pratiques et processus, telles que : Conduire le projet d’école, Piloter les usages du numérique dans votre école, Conduire le développement professionnel des enseignant.e.s, Soutenir les enseignant.e.s pour améliorer les apprentissages, Accompagner les enseignant.e.s : coaching et mentorat.

Nous vous souhaitons des échanges inspirés, conviviaux et productifs !

thumb 211Alors que plusieurs pays d’Afrique Sub Saharienne ont décidé de rouvrir les écoles, le virus COVID 19 demeure présent. C’est pourquoi la sécurité sanitaire reste la première préoccupation des directeurs et des enseignants, mais aussi des familles et de toute la communauté. Le respect des mesures de protection pour prévenir la contamination étant désormais la règle d'airain et le préalable incontournable, ces pays ont dû redéfinir les conditions des enseignements-apprentissages.


C’est ainsi qu’au Togo seules les classes d’examens sont concernées par la réouverture ; pour le primaire, il s’agit la classe de CM2, qui en constitue le niveau terminal. Toutefois, quel que soit le niveau qu’ils avaient en charge au moment de la fermeture, tous les enseignants ont repris le chemin de l’école. Cela a permis de scinder les classes de CM2, souvent très chargées, voire pléthoriques, en petits groupes dans lesquels les enseignants se relaient ; la répartition de ces petits groupes dans l’ensemble des salles de classe permet de respecter la règle de distanciation sociale.

thumb 2097Contribution d’Apréli@ à la riposte COVID 19


Une once de pratique vaut mieux qu’une tonne de théorie !

Pour mettre à profit la période de fermeture et /ou de réouverture des écoles au Togo, Apréli@ a lancé une initiative en vue de permettre aux acteurs éducatifs, au premier rang desquels, les directeurs d’écoles, de découvrir de nouvelles formes de développement professionnel qui placent l’école et sa communauté au cœur des processus et développent des coopérations étroites entre toutes les parties prenantes au service de l’amélioration des conditions et résultats des apprentissages.


Pour cela, Apréli@ s’est rapprochée de RELET, association pour les Ressources Educatives Libres au Togo, association-amie avec laquelle elle avait déjà développé des coopérations fertiles lors de la phase-pilote des e-jumelages éducatifs en Afrique de l’Ouest (2011-2012).

ADEA logoSource : Apréli@

Une occasion d’œuvrer à un avenir meilleur

Les défis qui ont surgi avec la pandémie de COVID-19 doivent être l’occasion d’un temps de réflexion. Le système éducatif ne peut pas redémarrer comme avant. Il faut inventer une « nouvelle normalité » pour améliorer les acquis scolaires.

Les enseignants devront être formés pour monter en compétences. La technologie doit être au centre des méthodes d’apprentissage mises en œuvre dorénavant. Il conviendra de revoir les programmes pour refléter les réalités locales et les leçons pourraient ne plus avoir lieu nécessairement en présentiel. Il faudra faire participer les parents à l’éducation, et tirer parti des possibilités offertes par l’instruction à domicile.

B trans 64

Powered by BreezingForms