Imprimer

logo unesco 200 Par YDO Yao, Directeur Régional de l’UNESCO- Abuja, Nigéria

 


Les conséquences économiques et sociales de la pandémie du Coronavirus affectent durement les systèmes éducatifs africains, notamment avec l’obligation de fermeture inattendue des écoles, à tous les niveaux, et les mesures de confinement qui en ont découlé. Aucune crise n'a jamais causé autant de dommages aux systèmes éducatifs dans le monde en si peu de temps. Face à cette situation sans précédent, l'UNESCO a lancé une Coalition Mondiale pour l’Education pour une réponse à l’échelle mondiale à COVID-19 .

Les répercussions de la pandémie sur les systèmes éducatifs sont énormes, et fragilisent les efforts consentis pour l’atteinte de l’ODD4. C’est dans ce contexte, que les ministères africains en charge de l’éducation ont pris le virage forcé des cours en ligne et des apprentissages à distance. Ils ont notamment pris des dispositions pour assurer la continuité des cours par le biais du numérique éducatif, de l’apprentissage via la radio et/ou la télévision, mais tout ceci dans l’urgence, alors que la réponse à cette crise exige une riposte structurelle qui va bien au-delà de la période à la COVID-19, afin de bâtir des systèmes éducatifs plus résilients à toutes crises éventuelles ultérieures.

 

By YDO Yao, UNESCO Regional Director- Abuja, Nigeria


The economic and social consequences of the Coronavirus pandemic are severely affecting African education systems, particularly with the unexpected closure of schools at all levels and the resulting containment measures. No crisis has ever caused so much damage to education systems around the world in such a short time. In response to this unprecedented situation, UNESCO launched a Global Coalition for Education for a global response to COVID-19 .

The impact of the pandemic on education systems is enormous, and is undermining the efforts made to achieve SDG4. It is in this context that the African ministries in charge of education have taken the forced turn of online courses and distance education. They have in particular taken measures to ensure the continuity of the courses through digital educational, learning via radio and / or television, but all this in an emergency, while the response to this crisis, requires a structural response, which goes well beyond the COVID-19 period, in order to build education systems that are more resilient to any possible future crises.

L’UNESCO, leader mondial pour la mise en œuvre de l’Objectif du développement durable quatre (ODD4), met en exergue le fait que l’éducation constitue la clé du succès des dix-sept Objectifs du développement durable. C’est pourquoi, conformément à son mandat avant-gardiste pour le développement de stratégies pertinentes à l’amélioration continue des systèmes d’éducation et de formation, l’UNESCO est aux premières loges pour apporter aux Ministères de l’Éducation des solutions techniques, technologiques et techno-pédagogiques susceptibles de les aider à passer le cap de la crise due à la COVID-19 et à mieux se préparer pour la période post-Corona19.

Dans cette optique, et pour le cas particulier de l’Afrique de l’Ouest, le Bureau de l’UNESCO à Abuja voudrait capitaliser sur les leçons tirées lors des crises antérieures : sanitaires (Ébola, 2014–2016), sécuritaires (insécurité au Sahel) et humanitaires (déplacements forcés de populations), crises ayant toutes laissé des impacts négatifs sur les systèmes éducatifs des pays touchés. C’est pourquoi notre Bureau propose aux Ministères de l’Éducation des 8 pays de sa juridiction*, des stratégies et ressources éducatives à même de les aider à atténuer les effets de la crise sanitaire actuelle et d’envisager des évolutions accroissant durablement la résilience et l’efficience de leurs systèmes éducatifs.

Pour mieux habiliter les acteurs clés du processus enseignement-apprentissage que sont les élèves et leurs familles, les enseignants et les chefs d’établissement, notre Bureau a pris l’initiative de travailler en partenariat avec des structures dédiées à la cause de l’éducation et de la culture, les Éditions Ganndal et l’Association pour la promotion des ressources éducatives libres africaines (APRELIA), pour monter une plateforme numérique sous la forme d’une bibliothèque en ligne.

L’approche consiste à créer un outil d’information, d’échanges, de partage, de formation et de mise en réseau de réponses innovantes, prometteuses, pratiques et dynamiques, s’adressant à la fois aux élèves (supports de lecture et pédagogie), aux familles (ressources pour les aider à accompagner et soutenir leurs enfants), aux enseignants (ressources éducatives numériques pour le développement professionnel et ressources pour enseigner), aux chefs d’établissement et autres encadreurs pédagogiques.

Selon les statistiques de l'UNESCO, plus de 63 millions d'enseignants sont touchés par la situation d’urgence liée à la pandémie du Coronavirus. Notre Plateforme vise notamment à soutenir et renforcer les actions prises par les autorités compétentes des pays, pour assurer le suivi de la continuité pédagogique et pour aider les élèves et les enseignants à mieux utiliser le temps disponible engendré par la fermeture des écoles, ainsi qu’à contribuer au maintien du niveau des élèves.

Les principaux objectifs visés par cette plateforme dénommée BELUGA (Bibliothèque En Ligne Unesco-Ganndal-APRELIA) sont, entre autres, de:

i)- contribuer à la continuité éducative en fournissant des ressources numériques africaines destinées aux principaux publics ciblés (élèves et familles, enseignants, chefs d’établissement, Inspecteurs et Conseillers pédagogiques);
ii)- mettre à profit cette période de fermeture des écoles pour permettre aux acteurs éducatifs de découvrir de nouvelles formes de développement professionnel qui placent l’établissement au cœur des processus et privilégient le partage, l’entraide et le co-développement de l’ensemble des intervenants scolaires ;
iii)- favoriser les échanges de pratiques mises en œuvre par les écoles en vue de la continuité pédagogique et du renforcement mutuel et ;
iv)- mettre en lumière des initiatives pionnières de la sous-région apportant des réponses pertinentes en mesure de faire école.

Les bénéfices de la plateforme digitale BELUGA ne se feront sentir que dans la mesure où les ressources numériques éducatives africaines proposées, notamment les ressources éducatives libres (REL), dont l’UNESCO est un fervent promoteur, seront utilisées par le maximum d’acteurs. C’est pourquoi nous lançons un appel pressant à tous les Ministères de l’Éducation de la zone de couverture à les diffuser largement pour favoriser l’épanouissement du riche potentiel transformationnel qu’elles portent en germe.

La publication de cette plateforme digitale vient à point nommé, dans la mesure où les pays de notre sous région évoluent progressivement vers la réouverture graduelle des écoles. Dans cette période sensible caractérisée par un décrochage scolaire, l’attention doit être portée, avant tout, aux enfants, y compris ceux à besoins éducatifs spécifiques.

Bonne lecture à tous !

 

*Bénin, Côte D’Ivoire, Ghana, Guinée, Libéria, Nigéria, Sierra Léone, Togo

 
 

UNESCO, in its position of the global leader of the coordination of the Sustainable Development Goal (SDG4), highlights the fact that education is the key to the success of the seventeen Sustainable Development Goals. This is why, in accordance with its mandate for the development of relevant strategies to the continuous improvement of education and training systems, UNESCO is at the forefront of bringing technical, technological and techno-pedagogical solutions to the Ministries of Education, in order to help them overcome the crisis due to COVID-19, and better prepare for the post-Corona period19.

In this perspective, and for the particular case of West Africa, that the UNESCO Office in Abuja would like to capitalize on the lessons learned during previous crises: health (Ebola, 2014–2016), security (insecurity in the Sahel) and humanitarian (forced displacement of populations), these crises having all left negative impacts on the education systems of the affected countries. This is why our Office is proposing to the Ministries of Education of the 8 countries of its jurisdiction, educational strategies and resources capable of helping them to mitigate the effects of the current health crisis and to envisage evolutions increasing lasting resilience and the efficiency of their education systems.

To better empower the key players in the teaching-learning process, namely students and their families, teachers and school leaders, our Office has taken the initiative to work in partnership with organizations dedicated to the cause of education. and culture, Ganndal Editions, and the Association for the Promotion of African Open Educational Resources (APRELIA), to set up a digital platform in the form of an online library. The approach consists in creating a tool for information, exchanges, sharing, training and networking of promising, practical and dynamic innovative responses, aimed at both students (reading materials and pedagogy) , families (resources to help them support and support their children), teachers (digital educational resources for professional development and resources for teaching), school leaders and other educational supervisors.

According to UNESCO statistics, more than 63 million teachers are affected by the emergency linked to the Coronavirus pandemic. Our Platform aims in particular to support and reinforce the actions taken by the competent authorities of the countries, to ensure the monitoring of the educational continuity and to help the pupils and the teachers to make better use of the available time generated by the closure of the schools, as well as to help maintain the level of students.

The main objectives of this platform called BELUGA (Unesco-Ganndal-Aprelia Online Library) are, among others, to:
i) - contribute to educational continuity by providing African digital resources intended for the main target audiences (pupils and families, teachers, school heads, Inspectors and Educational Advisors);
ii) - take advantage of this period of school closure to allow educational actors to discover new forms of professional development which place the establishment at the heart of the processes and favor the sharing, mutual aid and co-development of all school stakeholders;
iii) - encourage exchanges of practices implemented by the schools with a view to pedagogical continuity and mutual reinforcement;
iv) - highlight pioneering initiatives in the sub-region providing relevant responses capable of establishing a school.

The benefits of the BELUGA digital platform will only be felt to the extent that the African digital educational resources offered, in particular Open educational resources (OER), of which UNESCO is a fervent promoter, will be used by as many actors as possible. This is why we are making an urgent appeal to all the Ministries of Education in the coverage area to disseminate them widely to promote the development of the rich transformational potential that they bear in germ.


The publication of this digital platform is very timely, since the countries of our sub-region are gradually moving towards the reopening of schools. In this sensitive period characterized by dropping out of school, attention must be given, above all, to children, including those with specific educational needs.


Happy reading to all !



 

YDO Yao